Améliorez votre expérience de l’hygiène avec les produits Kimberly-Clark Professionnal

Notre collaboration auprès des collectivités, des établissements CHR, du secteur médical, des industriels et des entreprises de propreté nous engage à proposer les meilleurs équipements du marché en matière d’hygiène professionnelle. C’est pourquoi nous travaillons avec Kimberly-Clark, un fabricant leader spécialisé dans la conception de produits et systèmes innovants de produits d’hygiène et d’entretien.

Vous aimeriez préserver l’hygiène de vos locaux professionnels à son plus haut niveau, et transformer l’expérience de vos clients et celui du personnel ? TOUSSAINT vous propose des solutions innovantes de la marque Kimberly-Clark Professional™.

 

La marque Kimberly-Clark Professional™ : améliorer le quotidien des utilisateurs dans les locaux professionnels

Parce que nous avons à cœur de proposer des solutions d’hygiène adaptée à votre structure, et pour que vous gagniez en efficacité, en maîtrise des coûts tout en respectant l’environnement, nous fournissons sur le marché des équipements et produits de la marque Kimberly-Clark Professional™.

Pour équiper efficacement les locaux et sanitaires d’entreprise, la gamme Kimberly-Clark Professional™ dispose d’une variété de solutions dont la qualité est éprouvée depuis de nombreuses années. Des appareils distributeurs de dernière génération pour savons, essuie-mains et papier toilette, des lingettes d’essuyage ultra-résistantes ou encore des consommables destinés aux sanitaires : tout est pensé pour vous offrir un confort et une expérience de l’hygiène sans précédent.

 

Découvrez les produits Kimberly-Clark Professional™

Les appareils distributeurs ICON™ de Kimberly-Clark Professional™

Les distributeurs de ICON™ de Kimberly-Clark Professional™ sont des produits de distribution innovants. Spécialement conçus pour simplifier le quotidien et optimiser l’hygiène dans les sanitaires, ils proposent une nouvelle expérience de l’hygiène dans les sanitaires professionnels et améliorent la gestion de vos consommables. Vous disposez ainsi d’une hygiène mieux contrôlée et nettement durable.

Les distributeurs de ICON™ de Kimberly-Clark Professional™ (pour savons, essuie-main ou papier toilette) disposent d’un design particulièrement soigné. Grâce à une variété de façades aisément interchangeables, vous pouvez modifier facilement le design de vos équipements en toute sécurité. Que vous préfériez des produits de distribution au design authentique (marbre chaud, fleurs de cerisier, bois d’ébène) ou moderne (blanc, noir, argent), ce distributeur apporte un style remarquable à vos sanitaires.

Plusieurs aspects soulignent la performance et la confiance qu’apporte ce produit CON™ de Kimberly-Clark Professional™. Grâce à un mode de distribution électronique et sans contact, vous réduisez la prolifération des bactéries et des virus dans les sanitaires. Sa conception brevetée à double capteur permet au distributeur de fournir précisément la quantité de consommables réellement nécessaire. Le geste quotidien d’essuyage devient plus respectueux de l’environnement. Enfin, l’utilisation de l’appareil est ultra-silencieuse, ce qui est très agréable à l’utilisation.

Les produits d’essuyage et de nettoyage Kimberly-Clark Professional™

Vous recherchez des lingettes et des chiffons performants dans vos gestes de nettoyage quotidien en entreprise ? Quelle que soit votre utilisation (nettoyage général, nettoyage intensif ou spécifique), les produits d’essuyage Kimberly-Clark Professional™ sont spécialement conçus pour vous apporter une résistance, une absorption et une polyvalence similaire à un chiffon lavable. Chaque lingette est destinée à un usage unique, ce qui améliore l’hygiène des utilisateurs.

Les produits consommables Kimberly-Clark Professional™

La gamme de savons, essuie-main ou papier toilette Kimberly-Clark Professional™ est particulièrement performante pour maintenir l’hygiène à son plus haut niveau. Grâce à des marques telles que Kleenex® et Scott®, nous apportons aux utilisateurs un confort optimal sur leur lieu de travail. Que vous ayez besoin de rouleaux d’essuie-main grand format de haute capacité ou du papier toilette classique, nous fournissons une variété de solutions pour garantir une expérience de haut niveau aux clients et au personnel de votre entreprise.

Vous êtes convaincus par l’efficacité des solutions Kimberly-Clark Professional™ et vous aimeriez en savoir plus ? Contactez-nous pour plus d’informations.

L’utilisation des gants à usage unique pour les professionnels de santé

Comme les professionnels de santé exercent dans des conditions qui les exposent souvent à des risques infectieux, les gants à usage unique aident à préserver la propreté des mains, mais aussi à éviter le risque de transmission croisée. Bien utiliser les gants jetables aide à protéger les patients tout en sécurisant le personnel. Pour mieux vous éclairer sur l’utilisation des gants dans le secteur de la santé, TOUSSAINT vous donne quelques informations indispensables à savoir.

 

Pourquoi utiliser des gants à usage unique ?

Bien que les gants constituent une barrière de protection contre les virus et les bactéries, ils ne remplacent en aucun cas le nettoyage ni la désinfection des mains, qui sont indispensables pour préserver l’hygiène en milieu médical. C’est un équipement supplémentaire pour la protection individuelle des soignants, qui vise à réduire les risques de contamination croisée.

Dans le secteur médical, les soignants doivent protéger les patients et se protéger eux-mêmes. Et hormis le risque de transmission entre les personnes, l’exposition des professionnels à des produits chimiques, toxiques ou biologiques est aussi un enjeu à considérer. Ainsi plusieurs activités professionnelles sont concernées par le port de gants à usage unique. C’est le cas des professionnels de santé, les laboratoires d’analyses, les postes de préparation de médicaments, la désinfection de matériel, mais également le secteur de l’hygiène et du nettoyage.

 

Les différents types de gants jetables en fonction de l’utilisation

Les gants stériles jetables ou non stériles

Dans le milieu médical, on distingue les gants stériles jetables des gants non stériles. Les gants non stériles suffisent lorsqu’il y a un risque de contact avec du sang, un produit microbiologique, une peau ou une muqueuse lésée du patient, ou encore du matériel souillé. Pareillement, le soignant doit porter des gants s’il présente une lésion cutanée sur les mains. Quant aux gants stériles, ils doivent être portés en cas de manipulation d’outil stérile et si le niveau de risque infectieux est élevé (et nécessite des mesures d’asepsie).

Et suivant le secteur d’activité, les gants jetables s’intègrent à une tenue adaptée (blouse, masque, tablier, etc.). L’ensemble constitue des équipements de protection individuelle pour les professionnels soignants.

Les gants en latex, nitrile ou vinyle

Les gants en latex possèdent une forte élasticité, ce qui leur permet de mieux résister aux mouvements des doigts et de la main. Ce sont des gants particulièrement adaptés à la réalisation de gestes très précis, qui exigent une bonne dextérité. Les gants en nitrile présentent quasiment les mêmes performances d’élasticité que le latex, mais ils génèrent moins de risque d’allergie que le latex naturel. Plus généralement, les gants en caoutchouc (latex, nitrile) conviennent parfaitement pour une utilisation dans le secteur médical, les laboratoires et le secteur du nettoyage.

Quant aux gants en vinyle, ils sont destinés à être utilisés de façon moins intensive. Cela reste une solution efficace pour les professionnels du nettoyage et de l’entretien.

 

Nos conseils pratiques pour bien utiliser vos gants jetables en milieu médical

Pour limiter les risques infectieux, les gants doivent être changés entre chaque patient et chaque geste, et il faut bien nettoyer les mains avant l’enfilage des gants et après le retrait. Le lavage des mains permet d’éliminer les micro-organismes qui pourraient (ou qui auraient pu) traverser le gant au travers d’un trou invisible à l’œil nu. Attention à ne pas laver les gants au risque d’altérer leurs propriétés, ce qui réduirait l’étanchéité !

Avant d’enfiler une paire de gants, il faut inspecter l’aspect afin de vérifier qu’il n’y ait aucun défaut visible. On retire aussi les bagues et bracelets, et les ongles doivent être suffisamment courts pour ne pas déchirer les gants. Enfin, assurez-vous aussi d’avoir des mains propres et sèches avant de les porter.

En principe, vous devez retirer les gants après chaque soin réalisé (et après chaque patient), mais aussi dans le cas où vous constatez qu’ils sont abîmés. Pour retirer une paire de gants jetables tout en vous protégeant des risques de transmission de virus et de bactéries, nous vous recommandons de pincer d’abord le premier gant côté paume, à près de 5 cm du bord de la manchette. Vous enlevez ce premier gant en un seul geste, et vous le gardez en boule dans la 2è main gantée. Pour retirer ce 2è gant, vous saisissez à main nue le bord de la manchette. Puis vous l’enlevez de sorte à recouvrir le 1er gant resté en boule sur cette main. Il ne vous reste plus qu’à jeter la paire de gants.

 

Le respect des bonnes pratiques dans l’utilisation des gants est indispensable pour mener à bien votre activité, sans générer de risque pour vous et les patients. Depuis 1960, TOUSSAINT accompagne les entreprises et les collectivités, dont les professionnels de santé, à appliquer un protocole d’hygiène dans leur structure. Ainsi vous vous invitons à consulter notre catalogue Santé. Vous aimeriez en savoir plus ? Contactez-nous pour plus d’informations.

Quels sont les bénéfices de la cobotique dans le secteur du nettoyage ?

La cobotique est une des innovations récentes du secteur du nettoyage. Ce terme apparaît dans les années 90, et tire son origine de l’association des mots « robotique » et « collaboration ». L’objectif consiste à faire collaborer simultanément l’homme et le robot. Dans les métiers de l’hygiène, cette innovation technologique permet d’augmenter la qualité des prestations au travers d’une propreté optimale, ce qui renforce le lien social avec les clients professionnels. Toutefois, l’intégration des cobots dans les process de lavage des surfaces nécessite une réorganisation du travail des agents d’entretien.

TOUSSAINT vous explique en quoi la cobotique reste une innovation à explorer en matière d’hygiène professionnelle.

 

Pourquoi la cobotique est-elle plus performante que le recours aux équipements de lavage standards ?

Par définition, un cobot est un robot collaboratif. Et dans le secteur du nettoyage, c’est une machine qui collabore intelligemment avec un agent. Elle permet de bénéficier d’un process automatisé, sans les difficultés que l’on attribue aux machines traditionnelles (difficulté de programmation, configuration complexe, etc.). Au contraire, la cobotique nécessite une programmation simplifiée, et beaucoup moins de temps pour sa configuration et mise en œuvre. Destinée à collaborer le plus efficacement possible avec la mission des agents d’entretien, elle permet à l’entreprise d’être plus productive, donc plus rentable et flexible.

Alors que le monde de la propreté utilise massivement des équipements efficaces, mais pilotés par l’homme (autolaveuses, etc.), un cobot se veut entièrement autonome grâce au recours à l’IA (intelligence artificielle). Ainsi, il exécute le plus efficacement possible une opération de lavage. Doté d’une mobilité puissante grâce à des capteurs intégrés, un robot collaboratif permet aussi d’archiver un grand nombre de données, ce qui est indispensable pour améliorer davantage ses champs d’intervention.

Quel que soit le secteur d’activité, les avantages de la cobotique sont nombreux : augmentation de la productivité, meilleure qualité des produits, retour sur investissement important, ou encore gain de compétitivité.

 

Quels sont les bénéfices de la cobotique dans le secteur du nettoyage ?

Amélioration des conditions de travail 

La cobotique a ce grand avantage d’améliorer les conditions de vie sur le terrain. En déchargeant les agents de l’hygiène des tâches répétitives et éprouvantes physiquement, elle réduit significativement la pénibilité au travail. Quand on sait que près de 97 % des maladies professionnelles du secteur de la propreté se caractérisent par des troubles musculo-squelettiques, on comprend mieux le soulagement qu’apporte une telle innovation ! Le recours aux cobots contribue à atténuer de nombreuses douleurs telles que les maux de dos, des épaules, des coudes ou des poignets.

Valorisation des compétences du personnel 

Grâce à l’utilisation des cobots, les professionnels du nettoyage peuvent davantage se concentrer sur des missions à plus grande valeur ajoutée (notamment le contrôle, la mesure et la supervision des robots). Ils disposent ainsi de plus de temps et d’énergie pour développer leur montée en compétences. C’est une possibilité aussi pour eux de s’attarder sur des tâches plus délicates, que les machines ne peuvent effectuer (désinfection des poignées de porte, etc.). En maîtrisant la gestion de son propre cobot, un agent peut également formuler des suggestions pour améliorer l’utilisation ou les performances de la machine.

Amélioration de la productivité

En cartographiant la superficie à entretenir, ce type de robot réalise de façon uniforme un lavage rigoureux sur la moindre surface. Il permet d’ailleurs une qualité de nettoyage nettement plus élevée qu’un être humain, puisqu’il est programmé pour exécuter inlassablement les mêmes opérations, sans baisse de performance.  C’est donc un gage de performance pour les clients professionnels, les entreprises et les collectivités. N’oublions pas que tous ces acteurs ont un devoir de protection et de sécurisation de leur site, tant au niveau de l’hygiène que du bien-être. La cobotique est alors un pari gagnant pour toute la filière de l’hygiène professionnelle.

Une meilleure image des métiers du nettoyage

Grâce à l’intervention des robots collaboratifs, l’activité du nettoyage devient un secteur propice à l’innovation. En réduisant la pénibilité et la fatigue, les sociétés spécialisées bénéficient d’une meilleure image. Ceci est encourageant pour améliorer le recrutement dans la filière, puisque les entreprises peuvent attirer de nouveaux profils de candidats.

 

Comment intégrer la cobotique dans un process de nettoyage ?

L’essor de la cobotique doit faciliter la mission des professionnels du nettoyage. Mais pour cela, il faut savoir les intégrer efficacement dans le process de travail des agents d’entretien. Pour mieux rentabiliser l’intervention d’un cobot, il faut justifier d’une surface minimale à traiter. Effectivement, les surfaces plus étroites avec de nombreux obstacles ne sont pas encore un marché représentatif pour la cobotique (tels que les sanitaires d’un restaurant ou la salle d’attente d’un cabinet de médecin).

À l’heure actuelle, la cobotique est essentiellement utilisée pour le traitement des sols, et particulièrement dans les lieux où la surface d’entretien est grande, comme c’est le cas des grands couloirs et des lieux à fort trafic. On retrouve ainsi des robots collaboratifs dans les grandes surfaces alimentaires et hors alimentaires, les centres commerciaux, les hôpitaux, l’industrie ou encore tous les établissements recevant du public (gare, aéroport, établissements scolaires, etc.).

Intégrer la robotique dans les procédés de nettoyage nécessite une concertation préalable avec le personnel d’un établissement. La prise en compte de leurs recommandations et des remontées terrain sont importantes pour réussir la mise en application de ces systèmes. Enfin, cela génère aussi de nouveaux protocoles auxquels l’ensemble des salariés doivent adhérer. La collaboration de ces robots avec le personnel humain mérite enfin d’impliquer tous les partis impactés : les agents d’entretien qui sont en première ligne, mais aussi les clients professionnels, ainsi que les concepteurs-fabricants.

 

Le recours à la cobotique doit mettre l’humain en avant. Les agents d’entretien doivent bénéficier d’une formation adaptée pour mieux collaborer avec ces nouveaux robots. C’est un véritable processus de changement au sein de la filière, ce qui apporte un vrai pari gagnant à tous les acteurs impliqués si l’intégration des cobots est efficacement gérée. Avec plus de 60 années d’expérience, TOUSSAINT accompagne les professionnels du nettoyage et les entreprises, dans la mise en œuvre de leur protocole d’hygiène. Notre démarche consiste à mettre le client au cœur de notre organisation afin de mieux répondre aux attentes et aux besoins. Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous pour plus d’informations.

Comment gérer efficacement le linge dans un hôtel ?

Quelle est la première chose que les clients regardent en arrivant dans l’une de vos chambres d’hôtel ? C’est bien la propreté globale de la pièce !  Mais ils observent également le confort visuel qui se dégage dans la chambre et la salle de bain privative. Et à ce titre, le linge et les accessoires textiles occupent une place majeure dans la satisfaction de la clientèle, étant donné qu’ils contribuent directement au bien-être.

Draps doux et soyeux, serviettes de bain confortables et suffisamment grandes pour s’y envelopper, ou encore le tapis douillet au pied du lit : rien n’est laissé au hasard pour satisfaire les visiteurs. Mais pour qu’ils vivent un séjour mémorable, la gestion du linge doit être optimisée de façon à leur offrir la meilleure expérience possible, tout en rentabilisant les coûts d’investissement et/ou d’externalisation. C’est pourquoi TOUSSAINT décortique dans cet article les différents aspects qui vous permettront d’améliorer les coulisses et le circuit de toutes vos matières textiles au sein de l’hôtel.

 

Les 3 options possibles pour bien gérer le linge de votre hôtel

La gestion du linge par l’hôtelier

En choisissant de réaliser vous-même le nettoyage du linge de votre hôtel, vous avez l’avantage de contrôler au mieux toutes les opérations depuis le ramassage du linge sale, jusqu’à la remise du linge propre dans les chambres. Vous pouvez ainsi disposer d’une large visibilité sur les quantités à nettoyer ou qui sont déjà lavés, ainsi que sur l’inspection du linge propre avant la restitution dans les chambres.

Ainsi, inutile d’attendre impatiemment les livraisons d’une blanchisserie, et au risque de subir un retard dans la préparation des chambres ! Vous êtes certain de posséder un stock suffisant de draps, couettes, serviettes, sur place et sans perte éventuelle d’un linge.

Mais pour organiser efficacement ceci, il vous faut d’abord aménager un espace dédié à la buanderie, puis l’équiper avec des machines modernes et des produits d’entretien du linge adaptés pour optimiser l’étape du nettoyage et du séchage. Vous devez aussi attribuer précisément les différentes tâches qui impactent le circuit du linge, à l’ensemble du personnel. Les réceptionnistes, gouvernantes, femmes de chambre ou lingères doivent parfaitement connaître leur rôle à chaque étape de ce processus majeur.

L’externalisation auprès d’une blanchisserie industrielle

Peut-être que pour des raisons de manque d’espace ou de personnel, vous préférez sous-traiter l’entretien des draps, des gants et des tapis à une blanchisserie industrielle. Dans ce cas, vous avez l’avantage de bénéficier de compétences spécialisées et d’un équipement innovant pour le soin du linge.

En effet, les blanchisseries sont soumises à une réglementation stricte du fait des risques de contamination du linge, notamment par la mise en place de la méthode RABC. Si ce procédé est obligatoire en milieu hospitalier, elle reste vivement recommandée dans les autres secteurs d’activité, dont l’hôtellerie.

Par contre, il est évident que ce choix est bien plus coûteux sur le long terme, sans compter les risques de retard ou de perte d’un accessoire textile. De plus, vous n’avez aucun contrôle direct sur vos linges d’hôtel, ce qui suppose que le prestataire doit vous proposer un système de traçabilité performant.

La location de linge auprès d’un fournisseur

Si cette solution n’est pas la meilleure sur du long terme, elle peut vous dépanner en cas de circonstances exceptionnelles (linges insuffisants pour préparer les chambres, pic d’activité saisonnier, etc.)

Bien que la location de draps ou de serviettes revient moins cher que de faire appel à une blanchisserie, ou bien le fait d’investir dans une buanderie intégrée, vous n’êtes pas à l’abri de recevoir du linge taché ni de subir une pénurie de stock sur les modèles de draps que vous aimeriez louer.

Ainsi pour préserver au mieux la réputation de votre établissement, nous vous recommandons de recourir à la location pour une nécessité de court terme, et si vous n’avez aucun autre choix possible.

 

Circuit du linge : choisissez d’optimiser votre organisation en interne

La blanchisserie intégrée : une solution efficace et rentable sur le long terme

Parmi les 3 solutions proposées précédemment, avoir sa propre buanderie au sein de l’hôtel peut nettement améliorer l’expérience client tout en réduisant vos coûts sur la durée. Bien que vous investissiez d’abord dans l’aménagement d’un local pour le transformer en buanderie, vous allez faciliter le travail du personnel en chambre, dont celui des lingères, et cela améliore durablement l’activité au sein de l’établissement.

Idéalement et si le budget vous le permet, équipez votre nouvelle blanchisserie avec des machines à laver et des séchoirs de dernière génération. Ils sont spécialement conçus avec une grande capacité de lavage et leur fonctionnement est pensé pour vous remettre un linge propre et impeccable, sans l’abîmer. Pour cela, respectez bien sûr les préconisations du fabricant et prenez en compte le type de tissu ou la couleur à laver.

Gérer votre propre buanderie en interne vous apporte aussi un gain de temps précieux, puisque vous ne dépendez pas du niveau d’activité d’une blanchisserie externalisée. Ainsi, les draps et les couettes qui doivent resservir dans les prochains jours ne figurent pas sur la file d’attente d’un prestataire, et sans que vous n’ayez aucun contrôle dessus.

Au contraire, vous pouvez facilement anticiper les besoins de réapprovisionnement dans les chambres en fonction des impératifs ou des réservations, particulièrement durant la haute saison. Finalement, tout cela contribue à maintenir voire à améliorer la satisfaction de la clientèle, et en l’occurrence votre chiffre d’affaires.

Enfin, cela implique que le personnel de votre hôtel soit rigoureusement formé sur l’utilisation des machines et les bons gestes à adopter pour optimiser le lavage du linge. Entre les différents types de nettoyant lessive, les assouplissants, les désinfectants ou encore les détachants textiles, il y a matière à bien s’informer pour obtenir des draps et des couettes comme neufs !

Optimisez les différentes étapes de l’entretien du linge

Pour bien approvisionner votre hôtel en stock suffisant de serviettes, gants ou couettes, le mieux consiste à évaluer en amont les quantités à prévoir par chambre et en fonction de la durée du traitement du linge, depuis sa sortie de la chambre jusqu’à sa remise. Ainsi, vous ne prenez pas le risque de manquer de draps au dernier moment ni de dépenser de manière inutile en ayant un stock trop élevé en serviettes.

Dès lors que vous gérez vous-même toute la lessive de l’hôtel, il faut prévoir aussi un endroit où stocker la totalité du linge propre qui sera réutilisé dans les chambres et les salles de bain. Prévoyez alors un espace suffisamment grand et propre pour accueillir les serviettes, couettes et tapis fraîchement sortis des machines à laver.

Pour optimiser le ramassage du linge sale, chaque salarié de l’hôtel doit maîtriser sa mission dans le traitement des affaires textiles, avant et après leur nettoyage. Ainsi, prévoyez des fiches de poste suffisamment claires pour qu’il n’y ait aucune confusion dans les rôles des femmes de chambre et des lingères. Elles doivent d’ailleurs avoir les mains propres lors de la manipulation des affaires sales, et particulièrement lorsqu’il faut les ressortir pour les futurs clients.

Enfin, il faut rigoureusement appliquer le principe de la marche avant durant tout ce travail : le linge sale ne doit pas emprunter le même circuit que le linge propre. Et à ce titre, n’hésitez pas à désinfecter régulièrement les machines de la buanderie, et à veiller à ce que l’ensemble du personnel dispose d’une hygiène irréprochable avant de manipuler les affaires destinées aux clients. Prévoyez pour cela un espace sanitaire exclusivement réservé au personnel, avec l’équipement et le matériel nécessaire pour préserver leur propreté corporelle (distributeurs de savon, savon liquide, savon mousse).

 

Si vous dirigez un établissement hôtelier, sachez que le groupe TOUSSAINT propose des solutions de nettoyage aux entreprises depuis 1960. Alors si vous souhaitez bénéficier d’un accompagnement personnalisé pour le déploiement d’une démarche d’hygiène au sein de votre établissement, notre équipe reste à votre écoute. Contactez-nous pour plus d’informations.

©2022 Toussaint. Tous droits réservés. Mentions légales - RGPD - Documents Légaux