Pourquoi faut-il choisir des produits d’hygiène éco-responsables dans le secteur alimentaire ?

Plus que dans n’importe quelle autre activité, le protocole d’hygiène en matière de sécurité sanitaire est si rigoureux dans la filière agroalimentaire et le milieu de la restauration qu’il vaut mieux recourir à des produits de nettoyage écologiques pour limiter les risques d’infection.

Que vous soyez le gérant d’un restaurant ou le dirigeant d’une usine de fabrication laitière, vous êtes soumis à une réglementation stricte qui vous impose une traçabilité des matières premières, mais aussi une propreté irréprochable de votre établissement. Alors au lieu d’appliquer des produits chimiques sur des surfaces alimentaires, pourquoi ne pas utiliser simplement des produits plus respectueux de l’homme et de son environnement ?

Toussaint vous apporte des réponses qui justifient l'utilisation de produits nettoyants écologiques pour votre entreprise.

 

Qu’est-ce qu’un produit d’hygiène éco-responsable ?

Un produit d’entretien éco-responsable permet de nettoyer des surfaces tout en ayant le moins d’impact possible sur l’homme et son environnement. Il peut s’agir d’un produit nettoyant 100 % écologique ou qui intègre des composants naturels plus sains pour l’être humain et son environnement.

En choisissant des solutions de nettoyage plus responsables, l’image de votre entreprise est davantage valorisée puisque vous faites le choix de vous positionner sur la question environnementale ou de l’empreinte carbone.

 

L’avantage des produits d’hygiène écologiques pour l’industrie agroalimentaire

Votre entreprise produit de la viande ou fabrique des plats préparés ou des desserts ? Soumise à une procédure rigoureuse, votre usine de fabrication alimentaire doit protéger au maximum la sécurité du personnel et la santé des consommateurs.

Des produits d’hygiène éco-responsables pour contribuer à la sécurité sanitaire

Si vous êtes le dirigeant d’une société agroalimentaire, vous devez savoir que vous êtes juridiquement responsable en cas d’infection microbienne provenant de votre usine. Comme le risque zéro n’existe pas, il est préférable de limiter les risques sanitaires à n’importe quel moment de la chaîne logistique.

En utilisant des produits d’hygiène écologiques ou labellisés, vous faites le choix d’une valeur sûre pour concilier vos besoins de nettoyage industriel avec l’objectif de la sécurité alimentaire. En effet, les industriels agroalimentaires fournissent l’ensemble des chaînes de distribution, les grossistes alimentaires et les commerces de proximité, avant que les produits n’arrivent dans nos assiettes.

Un nettoyage écologique en réponse aux directives en matière d’hygiène

Votre société de fabrication reste soumise à des directives strictes en matière de protection du consommateur. Vous devez réaliser une traçabilité des ingrédients, retirer un de vos produits dans les supermarchés en cas de suspicion sur les risques qu’il comporte, mettre en place un protocole conforme aux règles HACCP ou encore informer les organismes de contrôle sanitaire.

L’hygiène de votre établissement a aussi toute son importance et repose sur le protocole de nettoyage mis en place à l’aide d’un matériel d’entretien adapté : prélavage, grattage, nettoyage, rinçage, désinfection, séchage et/ou égouttage. En appliquant des produits nettoyants écologiques sur les surfaces, vous maximisez l’assainissement des locaux et la sécurité des collaborateurs.

Écarter les risques d’infection alimentaire pour protéger le consommateur

Les risques infectieux existent à toutes les étapes de la chaîne alimentaire. Les maladies causées par une intoxication peuvent être liées à plusieurs sources de risque. Celui-ci peut être de nature physique (mauvaise hygiène du personnel, manque d’entretien du matériel), chimique (composants dangereux dans un produit d’hygiène ou d’entretien) ou microbiologique (présence de bactéries ou de virus).

Les produits d’entretien utilisés dans le cadre de votre plan de nettoyage doivent être les plus éthiques possibles pour ne pas altérer la qualité des aliments transformés. En sélectionnant de bons produits éco-responsables, vous limitez les dangers sanitaires envers le personnel et le consommateur.

Améliorer l’image de votre entreprise sur la question environnementale

Pour le bien de votre réputation et de votre image, il est judicieux de solliciter une société de nettoyage spécialisée qui saura utiliser des produits nettoyants adaptés à votre activité. Parmi, les produits d’hygiène éco-responsables sont particulièrement prisés dans le secteur alimentaire puisqu’ils nettoient efficacement les équipements et les locaux en plus de participer à la préservation de l’environnement et de la santé.

Adhérer à une démarche continue de l’hygiène et de la qualité

Le nettoyage et la désinfection contribuent à la démarche qualité au sein de votre entreprise. Si le nettoyage des surfaces ou le lavage des sols supprime les saletés visibles, la désinfection élimine à plus de 99 % les bactéries et les virus qui persistent après l’opération de lavage.

Compte tenu des spécificités de la filière agroalimentaire, le personnel de ménage doit être rigoureusement formé pour intervenir dans l’entretien de vos locaux. En sélectionnant des solutions écologiques, vous allez limiter l’impact des produits lavants sur les équipements, les aliments et le personnel. Et bien au-delà aussi puisque ce sont généralement des produits dont la durabilité est pensée dès la conception (emballage réutilisable, stockage optimisé ou économie sur la consommation).

 

Utiliser des produits d’hygiène respectueux de l’environnement pour votre restaurant ou votre hôtel

De même que pour l’industrie agroalimentaire, la préparation des repas dans un restaurant ou dans un hôtel doit respecter une procédure stricte pour protéger la clientèle et éviter les intoxications alimentaires.

En plus de respecter la chaîne du froid pour éviter la prolifération des microbes dans les ingrédients, les surfaces et les équipements de votre entreprise doivent être d’une propreté irréprochable. Cependant, l’objectif de nettoyage en cuisine ne doit pas compromettre la sécurité du personnel en cuisine ou en salle, ni la santé des clients. Pour cela, il faut s’assurer que les produits nettoyants soient bien agrées contact alimentaire. Et si ces produits sont éco-responsables, c’est encore mieux puisqu’il n’y aurait pas d’additifs ni de composants chimiques nocifs.

Par ailleurs, un produit d’hygiène écologique permet aussi de respecter la peau du personnel dans le cas du lavage des mains avec une mousse lavante ou un savon liquide. Comme il s’agit d’un rituel qui est exécuté régulièrement au cours d’une journée de travail, utiliser un produit doux et dont les ingrédients sont naturels reste le meilleur choix à faire.

 

En proposant des solutions d’hygiène plus respectueuses de l’environnement, le groupe TOUSSAINT participe au travers de sa gamme de produits d’entretien et d’hygiène à votre démarche RSE. Vous pouvez aussi découvrir notre catalogue CHR. Vous souhaitez bénéficier d’un accompagnement sur mesure pour le protocole d’hygiène de votre établissement ? Nous vous invitons à nous contacter.

Quelles sont les règles d’hygiène dans le secteur médical ?

Le secteur médical est un milieu particulièrement sensible puisque l’on prodigue des soins à des personnes qui souffrent de maladies plus ou moins graves. Ainsi, le milieu hospitalier et les cabinets médicaux en ville mettent en place des règles d’hygiène rigoureuses qui doivent être respectées aussi bien par les professionnels de santé, le personnel ainsi que les patients. Autrement, le non-respect du protocole peut entraîner des risques d’infections importants. Au travers de cet article, Toussaint fait le point sur les mesures d’hygiène dans les établissements de santé.

Quelles sont les règles pour préserver l’hygiène dans un hôpital ?

Comme les risques d’infections nosocomiales sont difficilement évitables dans un hôpital, l’instauration d’un protocole d’hygiène strict reste nécessaire. Des établissements propres, un personnel qui respectent les règles et des patients qui acceptent les mesures instaurées réduisent le risque de transmission de bactéries et de virus, bien qu’ils ne soient jamais écartés à 100 %.

Le nettoyage des locaux et des surfaces

Un ménage régulier est le seul moyen de conserver une propreté optimale dans un établissement hospitalier. Pour cela, on effectue le nettoyage des sols, des locaux, des équipements et du matériel avec des produits d’entretien adaptés et efficaces. Et dans la mesure du possible, on nettoie les surfaces plusieurs fois par jour, compte tenu du passage fréquent de personnes blessées ou malades.

Des pratiques rigoureuses de l’hygiène par le personnel de santé

Le personnel hospitalier doit impérativement se laver les mains avant chaque geste médical. Ainsi, un lavage avec de l’eau accompagné de savon liquide ou de savon mousse doit durer 60 secondes contre 30 secondes pour un nettoyage avec un produit antibactérien. Les professionnels disposent également de lingettes jetables pour essuyer les équipements utilisés. D’ailleurs, certains matériels existent à usage unique tels que les seringues ou les lames de bistouri.

Les professionnels de santé doivent aussi désinfecter les équipements médicaux pour les soins des patients avant chaque utilisation. Il existe d’ailleurs un procédé de stérilisation qui diffère suivant le niveau de risque infectieux. Cette mesure apporte un maximum de sécurité lors des opérations médicales.

Un respect du protocole d’hygiène pour les patients

Il faut savoir que chaque patient détient sa part de responsabilité dans la préservation de l’hygiène. Cela est d’autant plus vrai quand les chambres sont équipées de produits indispensables pour un lavage des mains et du corps. On recommande ainsi d’utiliser un savon adapté ou un gel hydroalcoolique. De même, l’essuyage des mains avec du papier essuie-tout à usage unique participe à la limitation des risques infectieux.

Avant de subir une opération médicale ou chirurgicale, prendre une douche reste la meilleure chose à faire. Et si on se déplace vers un autre local de l’hôpital, le port de vêtement de protection revêt d’une importance majeure.

Parfois, les patients subissent des règles d’isolement. En réalité, ces mesures permettent de protéger l’entourage direct (les proches, le personnel soignant et les autres personnes hospitalisées). Lorsque les visites sont autorisées, les personnes qui arrivent dans les chambres doivent impérativement se laver les mains. Et il est déconseillé d’apporter des plantes ou des fleurs, ainsi que des animaux de compagnies, pour éviter les complications.

Quelles sont les recommandations d’hygiène dans les cabinets médicaux en ville ?

Protocole d’un cabinet médical généraliste

La salle d’attente reste la pièce où le risque de transmission de virus est le plus élevé. Idéalement, on aère la salle quand cela est possible et on invite les personnes qui attendent à porter un masque. Le nettoyage des sièges ainsi que l’entretien des sanitaires sont également importants. Une bonne initiative consiste d’ailleurs à laisser des lingettes jetables à l’usage des patients.

Dans le cabinet de consultation, il faut rester attentif à l’entretien du mobilier en contact direct avec l’individu malade tel que le bureau, le fauteuil ou les surfaces de contact comme les poignées de porte. À ce titre, le médecin ne doit pas hésiter à recourir à un nettoyage du mobilier à risque avec un nettoyant désinfectant, entre deux consultations. Il doit également se laver les mains entre chaque rendez-vous, soit avec du savon, soit avec un gel antibactérien.

Quelques mesures spécifiques pour les cabinets spécialisés

Au sein d’un cabinet pédiatrique, le pédiatre doit gérer le flux des enfants qui sont souvent exposés aux maladies infectieuses infantiles. Cependant, il est très difficile de les priver de jouets au sein du local tandis que ces objets sont parfois source de contamination croisée. Dans un cabinet dentaire, l’hygiène des mains est extrêmement importante. Le dentiste doit d’ailleurs porter des gants et un masque, voire des lunettes. Dans un laboratoire d’analyse médicale, les professionnels qui effectuent des prélèvements sanguins doivent aussi porter des gants. Quant au port de bijoux sur les mains et les bras, ils sont vivement déconseillés car ils peuvent être porteurs de germes nocifs. Évidemment, la même rigueur s’applique pour un examen gynécologique puisque le prélèvement est plus invasif.

 

Vous dirigez un établissement dans le secteur médical ou paramédical ? Depuis 1960, le groupe TOUSSAINT propose aux entreprises des solutions de nettoyage et d’entretien sur mesure, pour une hygiène irréprochable de leurs locaux et surfaces. Membre du réseau INPACS et du groupement ADISCO, nous bénéficions ainsi de la puissance d’un réseau national et international. Vous aimeriez être accompagné dans votre démarche d’hygiène professionnelle ? Nous vous invitons à nous contacter.

©2022 Toussaint. Tous droits réservés. Mentions légales - RGPD - Documents Légaux